Comme Facebook, Google a triché pour collecter des données sur iOS

0
50

Il y a quelques jours, Facebook a été épinglé pour avoir utilisé une application mobile iOS à usage interne à des fins d’analyse marketing externe, ce qui est strictement interdit par les conditions d’utilisation d’Apple. En guise de rétorsion, la firme de Cupertino a révoqué tous les certificats développeurs que le réseau social utilisait dans le cadre de l’Apple Enterprise Program. Depuis, c’est la panique à bord, car les salariés ne peuvent plus utiliser les applications iOS utilisées en interne.

Mais, surprise, Facebook n’est pas la seule entreprise à avoir triché avec les règles d’Apple. Selon TechCrunch, Google disposait également d’une application iOS baptisée « Screenwise Meter » qui fonctionnait comme un VPN et qui servait à collecter les données d’usage des utilisateurs. Ces derniers devaient donner leur consentement pour se faire épier. En échange, ils recevaient des chèques-cadeaux.

Google fait son mea culpa

Cette application existait depuis 2012 et vient d’être supprimée par Google, après le pataquès généré par l’application homologue « Facebook Research ». « L’application iOS Screenwise Meter n’aurait pas dû fonctionner dans le cadre du programme d’entreprise pour développeurs d’Apple. Il s’agissait d’une erreur et nous nous en excusons. Nous avons désactivé cette application sur les appareils iOS. L’utilisation de cette application était complètement basée sur le volontariat, et l’a toujours été. Nous avons discuté avec les utilisateurs de la manière dont nous utilisons leurs données dans cette application. Nous n’avons pas accès aux données chiffrées dans les applications et sur les appareils, et les utilisateurs peuvent à tout moment se retirer du programme », a expliqué un porte-parole auprès de TechCrunch.

Reste à savoir si Google va également recevoir les foudres d’Apple. En toute logique, la firme de Cupertino devrait également révoquer les certificats Enterprise Developer Program de Google. Mais il passera peut-être entre les gouttes. D’un part, le géant du web a réagi plus rapidement que le réseau social. D’autre part, les relations commerciales entre Apple et Google sont nettement plus importantes qu’entre Apple et Facebook. Le placement du moteur de recherche sur le navigateur web des iPhone se paie en milliards de dollars, comme l’a révélé Wall Street Journal en novembre 2018. Tim Cook devrait donc réfléchir à deux fois avant de prendre une telle décision.   

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here